Articles 2018

Le Progrès le 18 juin 2018

https://www.leprogres.fr/sortir/2018/06/17/louis-delort-retrouve-sa-liberte-de-creation

 

Louis Delort retrouve sa « liberté de création »

Finaliste de The Voice en 2012, album en 2014 avec les Sheperds, Louis Delort prépare son nouvel album, créé grâce à un financement participatif. On l’entendra à Bourg le 24 juin, au parc de la Préfecture.

 

On va déjà prendre de vos nouvelles. Qu’est devenu Louis Delort depuis 2014 ?

« J’ai changé un peu de vie. J’ai déménagé de Paris pour revenir à Saint-Trivier-sur-Moignans (son village d’origine). Je n’étais pas très à l’aise dans cette grande ville. Depuis cette période, je n’ai pas arrêté de composer, de créer des chansons et de travailler sur un nouvel album. »

Les Sheperds, c’est une page tournée ?

« Oui, c’est une page qui est en train de se tourner. Ce n’est pas dit que ça ne reviendra jamais. Le batteur avait repris les études. On s’est retrouvé tous les deux avec le bassiste donc on a arrêté. Les chemins se sont écartés. »

Comment gérez-vous l’après The Voice ?

« Gérer l’après, c’est un peu complexe. C’est un gros coup de projecteur et j’étais encore assez jeune. On n’est pas vraiment préparé à ce genre d’aventure. Ce qui est sûr, c’est que ça m’a permis de continuer à avoir une base de gens qui m’ont découvert à travers cette émission, qui continuent à me suivre et à soutenir mon projet. Ça permet de travailler plus sereinement et de lancer, par exemple, un projet de financement participatif (lire par ailleurs). »

Vous avez dévoilé quelques chansons de votre album qui sortira le 28 septembre. C’est textes et chansons Louis Delort ?

« Oui, toutes les musiques sont de moi. Les textes, la majeure partie aussi, certains coécrits avec mon père. Et pour les chansons en anglais, j’ai travaillé avec un chanteur, Alex Hedley, que j’aime beaucoup. »

Votre single Le Monde à rendre parle environnement. C’est important pour vous ce thème ?

« Il y a des événements qui m’ont touché. On vide la terre de matières qui ne sont pas renouvelables. J’avais envie de mettre ça dans une chanson et de le développer, histoire de le ramener aux oreilles et à la conscience des gens. »

On retrouve d’ailleurs dans le clip plusieurs clins d’œil à l’Ain…

« Oui, pourquoi aller chercher dans d’autres pays des choses qu’on a ici, des beaux paysages qu’on a à portée de mains ? J’avais envie de faire un clip dans un environnement que je côtoie, que je connais. Le lac Nantua, le lac Genin. Ce sont des endroits que je trouve beaux. »

À quoi ressemblera ce nouvel album ?

« On y trouve mes différentes références musicales. Je ne me suis pas privé d’aller puiser dans tout ce que j’aime. J’ai pu créer, enregistrer, terminer chaque musique comme je l’entendais. L’album va montrer la liberté que j’avais à l’écriture, à la création. Du pop rock mais aussi des guitares très saturées et très rock, des ballades avec piano, violon, violoncelle… Quinze chansons qui feront une espèce de voyage. »

 

 Gaëlle ARRIEUS et Joanna GUIGNARD

Charts in France 28 avril 2018

 

http://www.chartsinfrance.net/Louis-Delort/news-106700.html#OLi2WKR2vW6hZjP9.99

 

Que devient Louis Delort, six ans après "The Voice" ?
 

Finaliste de la première saison de "The Voice", Louis Delort s'est illustré avec succès dans le rôle principal de "1789 : les amants de la Bastille" puis avec un premier album en groupe. Pour Pure Charts, Louis Delort revient sur sa carrière, autant télévisuelle que sur les planches et nous annonce la sortie d'un nouvel album, cette fois-ci en solo. Rencontre !


En 2012, Louis Delort s'impose rapidement comme la révélation de la première saison de "The Voice". Son audition au son du "Video Games" de Lana Del Rey séduit les quatre coachs dès la première émission et le jeune chanteur choisit de rejoindre l'équipe de Garou. Grand favori, il enchante le jury et le public avec ses reprises rauques de U2, Jacques Brel ou Radiohead. Louis Delort accède même à la finale où il perd de peu contre Stéphan Rizon. « J'ai pris beaucoup de plaisir à participer à cette émission. Musicalement je me suis beaucoup amusé, j'ai aussi progressé au contact des coachs et des autres talents » confie l'artiste, joint par téléphone par Pure Charts. Suite à ce passage remarqué dans l'émission, Louis Delort est rapidement mis sous le feu des projecteurs.
 

"Cette célébrité a été soudaine"

« C'est vrai que cette célébrité a été soudaine. Ça m'a retourné la vie, je suis passé de la campagne de mes parents au grand Paris mais je ne l'ai pas trop mal vécu car globalement les retours étaient positifs. Je n'ai pris que le meilleur » explique-t-il aujourd'hui. Alors que le public attend avec impatience son premier album, Louis Delort préfère partir dans l'aventure "1789 : les amants de la Bastille", comédie musicale dont il obtient avec surprise le rôle-titre : « Ce n'était pas quelque chose que j'avais envisagé mais c'est sûr que c'est devenu une fierté après l'avoir fait, d'avoir pu participer à un aussi gros spectacle ». Une expérience couronnée de succès qui le mène pendant trois ans sur les routes de France. Mais Louis Delort préfère désormais se concentrer sur sa carrière solo : « J'avais beaucoup hésité à faire "1789" parce que j'avais très envie de lancer mon projet personnel. Je ne regrette pas de l'avoir fait mais si je devais en refaire une je pense que je n'irais pas, aujourd'hui j'ai vraiment envie de me concentrer sur mes chansons et mes albums ».

Il faudra attendre 2014 avant d'avoir des nouvelles musicales de Louis Delort. Fraîchement signé chez Mercury, il se lance non pas en solo mais avec son groupe The Sheperds. « Quand je suis arrivé chez Mercury, j'ai proposé tout de suite de travailler avec le groupe. Je ne voulais pas qu'on garde mon nom, que ce soit juste The Sheperds, car c'est le groupe que j'ai depuis le lycée avec qui je faisais mes premières chansons et j'avais vraiment envie qu'on réussisse tous ensemble dans ce milieu ». Si le chanteur reçoit le NRJ Music Awards 2013 de la révélation francophone de l'année, l'album, porté par le single "Je suis là", ne connaît pas le succès attendu, malgré une date à la Cigale. « C'est sûr que ça a dû me desservir mais cette aventure avec le groupe, je ne la regrette pas ! "1789" et les tournées des Zéniths, c'est quelque chose que je ne revivrais jamais en aussi gros ».
 

 

"L'album sera très éclectique"

Désormais, Louis Delort revient avec un nouveau disque, cette fois-ci en solo. Un album que le chanteur a voulu financer en crowdfunding, via la plateforme Ulule : la méthode s'est révélée être un succès car Louis Delort a récolté 60.000€ sur les 25.000 attendus. Le voici de retour avec un nouveau titre "Le monde est à rendre", plus électro qu'à l'accoutumée. « J'ai envie qu'on puisse se pencher et réfléchir à ce qu'on va laisser aux générations futures. C'est la chanson la plus poussée dans le côté électro de l'album. Il sera très éclectique, on y retrouvera toutes mes influences. Je vais essayer de mélanger la pop, la folk, ajouter à ça quelques touches d'électro pour moderniser le propos. Mais "Le monde est à rendre" n'est pas forcément l'indice exact de ce qu'il y aura dans l'album dans son entièreté ». 

Louis Delort viendra d'ailleurs interpréter cette chanson ce soir dans "The Voice", comme une sorte de retour aux sources. « J'ai eu la chance de venir y chanter 2 titres après y avoir participé mais c'est vrai qu'à chaque fois que je remets les pieds dans les studios et sur le plateau, ça me fait quelque chose. Je sens que c'est là que ça a vraiment commencé pour moi, de pouvoir représenter mon actualité et montrer qu'après l'émission j'ai continué à travailler et à créer j'en suis très heureux de pouvoir le faire et de voir que la production continue à m'inviter ».
 

Courtisé par "DALS"

Après la sortie de son album, Louis Delort partira sur la route pour défendre ses nouvelles chansons. « C'est là que tout va se passer : c'est un album éclectique de 15 chansons, les gens qui vont venir vont pouvoir découvrir quelque chose de varié mais qui se tient en un fil, ça peut être une belle expérience pour le public » promet-il. Pour le futur, Louis Delort se prend à rêver de rencontres artistiques : « Ben Howard et Mumford & Sons. Ce sont mes grosses influences récentes. J'aime aussi le côté rock de Jack White, j'aimerais collaborer avec lui, même si ça tient plus du rêve ! ». Mais on ne le retrouvera pas dans d'autres émissions : « Il y a eu des échos, mais rien de vraiment sérieux. Il y a juste "Danse avec les Stars" qui est venu deux fois vers 2014-15. J'adore l'émission visuellement et artistiquement mais je pense que je n'y aurais pas eu ma place. Depuis, je n'ai pas trop eu de sollicitations ».

Théau Berthelot


 

Just Music le 25 avril 2018

http://just-music.fr/interview-rencontre-louis-delort/

INTERVIEW : Rencontre avec Louis Delort

By  

Louis Delort est de retour avec son nouveau single « Le monde est à rendre ». Il nous a donné rendez-vous pour nous en parler.

JustMusic.fr : Peux-tu me faire un petit bilan de ton précédent projet « Louis & The Sheperds » ?

Louis Delort : L’album est sorti en 2014 et nous avons enchaîné avec une tournée. C’était pour moi un bon moyen de faire la transition avec ma vie d’avant quand j’étais avec mon groupe et celle d’aujourd’hui en tant qu’artiste solo.

JustMusic.fr : Pourquoi ça s’est arrêté alors que ça marchait très bien ?

Louis Delort : Ce n’était pas forcément une volonté de ma part mais le batteur a voulu reprendre ses études. Ça a un peu déstabilisé le groupe donc nous avons décidé d’arrêter. J’avais de toute façon des chansons à proposer en tant qu’artiste solo et je voulais vraiment me lancer.

JustMusic.fr : Tu as donc lancé une campagne de crowdfunding sur « Ulule » pour produire ton album. Tu n’étais plus chez « Universal » ?

Louis Delort : Il y a eu beaucoup de changements là-bas, des personnes sont parties et d’autres sont arrivées. Je commençais à travailler sur mon album et je n’arrivais plus à communiquer avec eux. Ça devenait complexe et je me suis rendu compte que ça ne fonctionnait plus trop donc j’ai décidé de récupérer ma « liberté ». Pour ce nouveau disque, je n’avais pas envie de redémarcher une maison de disques et c’est pour ça que j’ai eu cette idée de crowdfunding. Je voulais le produire moi-même et avoir les clés de l’artistique puis du reste.

JustMusic.fr : Sur les 25 000€ demandés, tu as récolté 60 000€. Tout cela s’est fait en à peine deux jours. Est-ce que tu t’y attendais ?

Louis Delort : Je ne m’attendais pas à ça… Je suivais l’avancée des choses et je me suis aperçu que ça allait super vite (sourire). Ce qui m’a étonné, c’est que même lorsque l’objectif a été atteint, les gens continuaient et ça ne stagnait pas. Nous avons atteint 225% de l’objectif et c’était bien plus que ce que j’espérais (sourire). Cela m’a permis de faire mon album dans d’excellentes conditions, comme si j’étais en maison de disques.

JustMusic.fr : Cet album s’appelle « La folie des hommes », alors peux-tu m’expliquer le titre et m’en dire plus sur tes nouveaux titres ?

Louis Delort : L’album s’appelle comme ça car il y a une chanson qui porte ce titre. C’était l’ambiance que je ressentais au moment de l’écriture et c’était un peu après les attentats. Il y avait cette ambiance de folie et je me demandais comment les gens pouvaient aller aussi loin dans la cruauté et le mal, tout bêtement. Il y a des titres en français et d’autres en anglais. Les titres parlent des différents aspects de la folie, il y a aussi des chansons d’amour et beaucoup de messages, des choses qui me tenaient à coeur et que j’ai voulu mettre en musique. Je vous invite à l’écouter pour tout découvrir (sourire).

JustMusic.fr : Est-ce qu’il y a des collaborations ?

Louis Delort : Il n’y a pas de duos, mais pour les textes en anglais, j’ai fait appel à Alex Hedley, un artiste que j’adore. Il est venu à la maison pour écrire avec moi pour que je ne me trompe pas (sourire).

JustMusic.fr : Il sortira quand ce nouvel album ?

Louis Delort : Fin septembre.

JustMusic.fr : Le premier extrait « Le monde est à rendre » est déjà disponible, alors peux-tu me le présenter ?

Louis Delort : C’est un morceau un peu électro où j’ai quand même gardé mon univers. Dans la folie des hommes, il y a aussi ce rapport à l’argent, le matériel… J’avais envie de montrer qu’aujourd’hui quasiment plus rien n’est gratuit et que nous sommes dans une société qui pousse à la consommation. Du coup, on ne se soucie plus de ce qu’on laisse derrière nous.

JustMusic.fr : Le clip est aussi disponible…

Louis Delort : On peut le voir sur YouTube et sur ma page donc il ne faut pas hésiter à s’abonner (sourire). On voulait mettre en images ce titre avec des enfants car il parle de cet héritage qu’on va laisser. Mettre des enfants en avant était le meilleur moyen de montrer l’innocence avec laquelle on arrive au monde et qui se perd avec les années. On ne me voit pas trop car je n’avais pas envie d’être en avant. On y retrouve aussi des danseurs avec une belle chorégraphie, donc pareil, j’invite le public à le regarder (sourire). On a essayé de faire quelque chose de simple mais en même temps d’artistique.

JustMusic.fr : Tu es désormais un artiste indépendant et tu t’en sors très bien. Souhaites-tu retourner en maison de disques ?

Louis Delort : Pour l’instant, je n’en ressens pas le besoin. Je l’ai déjà vécu et je pense que je n’étais pas encore prêt personnellement et artistiquement pour être dans une aussi grosse machine. Le fait d’avoir fait cet album tout seul m’a permis de comprendre toutes les ficelles du métier. Par la suite, si je reçois une belle proposition, je reste ouvert. Ce qui est sûr, c’est que je souhaite qu’on me prenne pour ma musique et qu’on me laisse la main sur l’artistique.

JustMusic.fr : Tu as fait de nombreux concerts, donc quel est ton meilleur souvenir ?

Louis Delort : Il y en a plusieurs car nous avons chanté à travers la France avec mon groupe. Je garde cependant un excellent souvenir du « Festival de Poupet » car on a ouvert pour Christophe Maé devant 2 500 personnes ! Je regrette de ne pas avoir fait plus de festivals car j’adore ça en tant qu’artiste et même en tant que festivalier.

JustMusic.fr : Quand pourra-t-on te revoir sur scène ?

Louis Delort : Après la sortie de l’album et pour l’instant, je n’ai rien à communiquer en terme de dates. Tout est en train de se mettre en place.

JustMusic.fr : Tu seras sur le plateau de The Voice ce samedi pour présenter ton nouveau single. Ça te fait quoi d’y retourner ?

Louis Delort : Dès que je mets un pied sur le plateau, ça me fait toujours quelque chose. C’est comme si tu retournais dans une maison de ton enfance ou une école. Ce sont de bons souvenirs qui me rendent nostalgique car je n’ai vécu que de très bons moments sur ce plateau. C’est un plaisir d’y revenir pour montrer ce que je suis devenu grâce à eux, de continuer à exploiter la chance qu’ils m’ont donné d’avoir un public et qu’ils croient encore en moi en m’invitant une nouvelle fois.

JustMusic.fr : As-tu des coups de coeur cette année ?

Louis Delort : Betty Patural qui vient de l’Ain comme moi et que je trouve excellente ! Elle me donne des frissons dès qu’elle ouvre la bouche. J’aime aussi Xam Hurricane, avec son côté rock et fou car on n’a jamais eu ça dans l’émission. Je pense qu’ils iront tous les deux en finale.

JustMusic.fr : Ton nouveau single ainsi que le clip viennent de sortir, donc quel est ton programme pour les semaines à venir ?

Louis Delort : Pour le moment, je vais défendre ce premier titre et essayer de faire en sorte qu’il soit diffusé le plus possible. Tout à l’heure, je vais passer chez Cauet sur Virgin Radio pour en parler. Avant la sortie de l’album, il y aura d’autres singles car, comme il y a 15 nouveaux titres, j’ai différentes matières de dévoiler l’histoire qui attirera les gens dans mes filets (sourire).

JustMusic.fr : Pour terminer, as-tu un message à adresser à ton public ?

Louis Delort : Je tenais encore à les remercier car si j’ai pu faire cet album, c’est grâce à eux. On va bientôt se retrouver sur scène et merci aussi de partager ma musique un peu partout.

Louis delort interview justmusic fr

Louis delort dedicace justmusic fr

Aficia le 23 mars 2018

http://www.aficia.info/actualite-musique/louis-delort-le-monde-est-a-rendre/143153

 

« Le monde est à rendre » : Louis Delort met un point d’interrogation sur le monde actuel

Valentin Malfroy  23 mars 2018 | 17 h 01 min

Six ans après ‘The Voice’, Louis Delort dévoile le premier extrait de son prochain album. Découvrez « Le monde est à rendre » sur aficia.

C’était il y a six ans déjà… La découverte de Louis Delort dans la première édition de ‘The Voice’ sur TF1. Le jeune chanteur de 24 ans continue son chemin artistique, misant sur la parution dans le courant de l’année de son second opus. La folie des hommes donnera ainsi suite à l’opus enregistré avec son groupe The Shepards en 2014.

C’est une aventure nouvelle pour Louis Delort, désormais artiste indépendantaprès avoir quitté son label Mercury en 2016. Une aventure qu’il compte bien écrire avec le soutien sans faille de ses fans, c’est en effet sa communauté qui a financé ce nouvel effort à hauteur de 60.000€ via la plateforme de crownfounding Ulule.

Un espoir de changer le monde…

Après « Le temps que tu reviennes », dévoilée l’année dernière, il est temps pour l’artiste d’exposer un peu plus son projet auprès du public. C’est avec « Le monde est à rendre » qu’il fait la promesse d’un album éclectique et dans l’air du temps. Plus pop que ses prédécesseurs, ce nouveau single nous interroge sur l’évolution de notre société moderne. Ainsi, il s’étonne de voir que « tout le monde est à vendre », chantant « Tes petits enfants veulent voir l’océan / Mais le monde est aride  / Oui le monde est torride » dans l’espoir de voir le monde changer.

Ajouter un commentaire