Caroline raconte (Brunoy)

Caroline raconte: Brunoy

Compte-Rendu du concert de Louis Delort et les Sheperds à Brunoy le samedi 6 décembre 2014

 

 

La maman d'Aliénore est venue nous chercher à 18h40 au terminus de mon bus. C'est parti pour une 1h15 de voiture avec les trafics du samedi soir. Dans la voiture, j'attendais avec impatience d'être enfin arrivée!! Enfin, à 20h, nous voilà arrivées devant le Théâtre de la Vallée d'Yerres. Après avoir récupéré des bracelets phosphorescents et des affiches, nous avons passé le contrôle et nous sommes assis à nos places: M5 pour moi et M7 pour Aliénore. Il nous restait plus qu'à attendre 20h30 que le groupe monte sur scène et que le concert commence. Du coup, on a papoté pour faire passer le temps sur notamment les répèts de musique. La salle était archi pleine: il y avait certes plus de filles mais quand même quelques garçons. Un bon concert en perspective!!

Ça y est le concert commence; la salle crie de joie. «La rumeur» est la première chanson: je filme car j'aime tout particulièrement cette chanson. L'émotion est déjà présente. Sur «St-Exupéry», toute la salle se lève et on tape dans nos mains au rythme de la musique. Un rituel dans les concerts de Louis: demander qui a vu 1789. Bien entendu, pratiquement toute la salle répond que oui et donc «Sur ma peau» chanté a cappella à la fin par le public. S'en suivent deux chansons très entraînantes «M'appelle pas chéri», où Louis s'amuse toujours avec Victorien, et c'est à ce dernier de prendre le relais pour annoncer la prochaine chanson. Au début, tout le monde l'acclame et il ne peut pas parler mais Louis nous dit que c'est déjà assez dur pour lui et qu'il faut le laisser parler. Après avoir un peu rigolé avec le groupe, Victo nous dit qu'il s'agit d'une de leur ancienne chanson lorsqu'il se produisaient à la Tannerie. Cette chanson leur ressemble tellement et tous les fans balancent leurs bras de droite à gauche avec leur bracelet phosphorescent aux poignet. A la fin de la chanson, on applaudit le groupe et Louis, qui trouve qu'on a de très jolis bracelets, nous demande de taper dans nos mains en les montrant sur le prochain morceau comme ça le public sera content et cela les excitera. Un fou-rire général car le mot a été interprété dans un sens secondaire. Et la phrase de Louis: «Attention il y a des enfants dans la salle et même sur scène!» Nous ayant tous repris, «Château de Sable». Je suis même descendu devant pour mieux voir et profiter encore plus de ce moment. «Hey Jude», chanson connue pour garder la salle éveillée et les Sheperds enchaînent avec «Les Détails», chanson malheureusement absente de l'album mais tellement magnifique qu'on ne peut pas ne pas avoir les larmes aux yeux lorsque Louis l'interprète. Après «Outre-Manche» ainsi que «Ton Accord» chanté par tout le public et ayant rendu fou Lucas, «Je suis là» et nos affiches «Save The Sheep», «Retrouvailles» et «L'ombre» encore les larmes aux yeux. «Emmène-Moi»: sur demande de Louis, la salle a complété des phrases après être tous debouts et vu qu'il ne nous entendait apparemment pas, nous avons tous chanté plus fort. «Sentinelle», cette chanson me donne toujours autant de frissons et je ne peux m'empêcher d'avoir les larmes aux yeux en l'écoutant. Au moment de commencer «Sans retour», Louis nous annonce que ce sera le dernier morceau de la soirée : la salle proteste et crie des NON contrairement à Louis qui estime que SI. Lorsque celui-ci que ce n'est pas lui qui l'as décidé, le public rigole et dit que si ; ainsi, Louis dit qu'on verra s'il y aura une suite. Comme je réalise que cette soirée de rêve est en train de venir à sa fin, les larmes coulent.

Maintenant, le groupe a quitté la scène. Le public les réclame et les applaudit pour qu'ils reviennent. Un duo magnifique des deux frères Ceccaldi, Théo et Valentin, ouvre cette «deuxième» partie. Ensuite, Louis interprète «When I Fell» en s'accompagnant du piano. Le reste du groupe le rejoint pour faire une autre de leur reprise «Dear Jim». Le public se lève et Louis en profite pour présenter chaque membre du groupe et de l'équipe avant d'attaquer la chanson qui met le feu à la salle «Corps à la Chance». Au moment de quitter la scène, tout le groupe a les larmes aux yeux: en effet, ce concert était magique; Louis et les autres étaient très proches de leur public et ont même rigolé avec nous; le plein d'émotions a été atteint. Avant d'aller en coulisses, il sont montés pour nous faire coucou de la fenêtre comme s'ils n'avaient pas envie que ça se termine et personnellement je n'en avais pas envie!!!

A la sortie, toujours dans un nuage, j'ai rejoint, avec Aliénore qui a apprécié le concert, Lisa et Elyette, deux LDOs. Ensemble, nous nous sommes dirigées dans le hall, comme le reste des 500 personnes. Un vigile nous as dit qu'il n'y aurait pas de séances de dédicaces et qu'il fallait donc sortir. On est donc sorties du bâtiment sans pour autant rentrer jusqu'à ce qu'un autre vigile nous indique la sortie des artistes. Heureusement que le premier vigile était intervenu: il ne restait plus qu'une cinquantaine de personnes. Les vrais fans!! Nous voilà, à 22h30 à attendre dans le froid, jusqu’à ce que les garçons sortent. A 23h, les voilà enfin sortis… Pendant que Louis, Lucas et Victorien rangeait leurs affaires dans la voiture, nous, les fans, nous sommes tous mis en arc de cercle autour d'eux et on a chanté le refrain de «Retrouvailles»: leur sourire, je m'en souviendrai toujours et ils étaient émerveillés devant leurs fans qui leur faisaient ce beau cadeau…

Avec Elyette, on est ensuite allées tous les voir un par un: Louis, signatures d'autographes et photos → comme c'était la première fois que je le rencontrais, j'ai quand même réussi à lui demander la photo et l'autographe et mon coeur battait la chamade et des frissons m'envahirent (depuis le temps que j'en rêvais)…; les mêmes sensations ont eu lieues pour Victorien (qui en plus a rigolé quand on lui a dis qu'on était petites et que du coup il était obligé de se baisser), Lucas, Théo, Valentin et Jet. Ils sont vraiment adorables, très proches de leurs fans et c'est franchement agréables d'être avec eux. Ils sont toujours là pour faire plaisir et disent oui quoi qu'il arrive. En plus, une accolade pour faire la photo c'est plus qu'un rêve *.*

Je m'en remets pas!! Je ne veux pas redescendre de mon nuage et surtout y retourner vite!!

 

Caroline Fisher

Ajouter un commentaire